PHENODOM c’est l’acronyme de : « Phénoménologie du débarras des ordures ménagères depuis le haut sur le territoire de Plaine Commune ».  Ce projet fait suite à un  appel à projets (AP) « Étude comportementale permettant d’appréhender et comprendre le phénomène de  jet de déchets par les fenêtres d’immeuble d’habitation sur le territoire de Plaine Commune ». Cet AP a été lancé par le collectif inter-bailleurs qui regroupe tous les bailleurs sociaux présents sur le territoire de l’EPT Plaine Commune.

Depuis de nombreuses années, les bailleurs chacun sur son propre patrimoine, ont mis en place de multiples actions et initiatives pour sensibiliser les habitants à ce problème des jets d’ordures par la fenêtre, mais malgré les moyens mobilisés, rien ne semble parvenir à endiguer ce phénomène.

Nous en sommes arrivés à nous dire qu’il y a d’abord à comprendre pourquoi ceux qui jettent leurs détritus depuis le haut le font, quels sont les multiples facteurs qui se croisent dans ces gestes du quotidien, avant d’envisager les actions qui pourraient aider à contenir ces pratiques et à leur trouver des alternatives plus solides.

Nous avons donc proposé de faire un échantillonnage permettant d’avoir des entretiens approfondis avec plus de deux cents ménages ; puis ensuite de rencontrer et travailler avec :

  • les collectifs d’habitants (conseils de quartier, conseils citoyens, amicales de locataires…) ;
  • les responsables des GUP
  • les diverses associations qui ont eu des actions ou des discours sur cette question, celles qui sont dans l’éducation à l’environnement
  • les gestionnaires des sites, les gardiens et agents d’entretien et prestataires
  • les autres acteurs du territoire
  • les structures d’encadrement des jeunes
  • les élus…

L’autre partie du projet est l’organisation d’un concours Pocket-Film (#PF2PSP) qui est de donner place aux jeunes (et moins jeunes) pour dire leur regard sur cette question de la propreté et des jets dans leurs quartiers. Ce concours mobilise les organisations spécialisées sur le public jeunes et sur l’éducation à l’environnement ou à l’image. Les individus qui participent vont filmer chez eux,  participeront à faire comprendre et à donner sens à ces pratiques. Autrement dit, la Cité devient Université au sens où, nous allons apprendre par le savoir local.

L’idée générale du projet est que l’interprétation et les solutions soient travaillées avec toutes ces forces vivent de chaque quartier du périmètre de la recherche-action PHENDOM.

7 communes du territoire de l’EPT Plaine Commune sont concernées par l’enquête : Aubervilliers, La Courneuve, Epinay, Pierrefitte, Saint-Denis, Stains, Villetaneuse. Pour chacune, c’est deux à trois quartiers qui sont travaillés.

Une dizaine d’enquêteurs ont sillonné les différents quartiers pour réaliser ces entretiens approfondis et mener les entretiens collectifs.

C’est une recherche-action dont le simple déploiement enclenche un processus de changement social. Le dispositif de recherche fait place à un travail avec les acteurs locaux autour des alternatives qui peuvent insuffler un changement plus profond et plus durable.

LA RECHERCHE-ACTION PHENDOM EN SIX DATES :

  • Lancement : janvier 2019
  • Démarrage et réalisation des entretiens approfondis : février à juin
  • Entretiens collectifs et rencontres avec les autres acteurs : de mai à novembre
  • Pocket-Film (#PF2PSP) : de juillet à septembre
  • Temps de partage des résultats intermédiaires, Journée de cogitation collective (JCC) et Cérémonie de remise des prix du #PF2PSP : le 13 décembre
  • Rendu du rapport final : janvier 2020